Imprimer

 

C'est une pièce de théâtre !

 

Un Boeing 747 de la compagnie Royal Air Maroc immatriculé EI-CSY, en provenance de Casablanca, vol AT 764, arrivée prévue à Paris Orly à 4h15, s’est écrasé sur la centrale nucléaire du Blayais, située sur la commune de Braut et Saint-Louis, dans le département de la Gironde. Il y avait à son bord 2 pilotes, personnels navigants techniques, 4 hôtesses-stewarts, personnels navigants commerciaux - 140 passagers dont 2 bébés ; il n’y a eu aucun survivant... Tel est la dépêche sur laquelle s’appuie ce projet théâtral sans précédent.

Réalisation : Bruno Boussagol texte : Jean-Louis Debard. Avec : Noémie Ladouce, Véronique Pilia, Patrick Gay-Bellile, Jean-Louis Debard Et Bruno Boussagol (Brut de Béton productions)

Sur scène un tribunal. Le Président (Patrick Gay-Bellile) mène les débats. Il y a la procureure (Véronique Pilia), l’avocat (Jean-Louis Debard) et le prévenu (Bruno Boussagol). Une narratrice (Noémie Ladouce) intervient une dizaine de fois pour commenter le procès et apporter des informations complémentaires nécessaires à la bonne compréhension de l’histoire.

Le Président ouvre la séance : « Aujourd’hui, samedi 3 novembre 2018, nous jugeons, au nom du peuple français, l’Industrie électronucléaire française, représentée ici par monsieur le Très Haut Commissaire à l’Energie Nucléaire Civile, monsieur De Pressac François, Directeur Président du Très Haut Commissariat à l’Energie Nucléaire Civile, pour risque causé à autrui, non assistance à personne en danger, et homicide involontaire ».

 

Suivent 1h40 d’échanges (une dizaine de contributeurs se sont investis pour apporter les éléments scientifiques, romanesques et juridiques permettant d’étayer le texte final établi par Jean-Louis Debard).

 

Après un entr’acte de 30mn, la séance reprend mais dans la salle et avec des victimes, des témoins, des élus, des « experts » du nucléaire vivants dans la ville où a lieu L’IMPOSSIBLE PROCÈS. Ils témoignent des problématiques qui mobilisent les militants locaux.

 

Vous ne pouvez pas envoyer un commentaire